deux chances

By: Edner Saint-amour - June 10 2011, 11:56 AM

DEUX CHANCES
A une époque ou la loterie appelée en créole devenait religion sinon légion pour le moins, le cas n'est pas rare hasard que les vocabulaires gravitant autour du concept fait partie du folklore haïtien tant dans les grandes, les villes de province et les campagnes.

Hinche, la ville de province classée capitale du Plateau central ou plus précisément du département du centre est une terre qui poussent en particuliers de bons ingénieurs, agronomes, professeurs, commerçants, médecins, avec l'exception que le sol hincheois ne pousse presque pas de chefs d'état, de présidents, de politiciens voire d'artistes.

Exception liée à la racine historico politique de cette région.

Cependant cette distinction ne récuse pas pour autant le talent incontestable et incontesté du célèbre groupe dont le chanteur principal propriétaire du groupe musical est originaire de Hinche dont un frère s'appelle Freno qui est tailleur.

Cette distinction ou différence n'empêche non plus que le groupe populaire a fait une percée louverturienne dans le domaine musical ou artistique partout a travers le pays dans les années 80, grâce a sa chanson ou composition tube désormais devenue légendaire dans les villes et campagnes haïtiennes comme dans la populace ou la masse.

Impossible que deux personne entament un dialogue sans que l'une d'entre elles ne répète le mot pour signifier les risques potentiels ou éventuels propres a une entreprise, une action, une activité, un événement quelconque ou une discussion.

Deux chances devient une magie langagière qui séduit les locuteurs, les auditeurs, le public haïtien.

Légende convertie en patrimoine traditionnel

Deux chances ne traduit pas seulement un legs traditionnel, mais encore une philosophie qui peut s'adresser tant au peuple haïtien qu'au peuple québécois.

C'est 'a la lumière de cette philosophie que je cherche a présent de saisir et de situer le contexte politique du Québec afin de faire comprendre certaines réalités générales, historiques, politique concernant l'humanité toute entière et particulière propre au Québec.

Ce a quoi j'aspire a vous transmettre a travers les pages a venir dans un futur prochain
Commentaire sur Foi et Atheisme
Elgraby_commentaire at journalmtl.com, a écrit entre autres: 1) La foi en dieu est une aberration, 2) les religions nuisent au développement de l'esprit 3) A part être athée qui éprouve du dégoût pour la religion 4) Prendre position dans ce débat en fonction de notre appréciation des religions est une erreur 5) ce n'est pas l'existence de Dieu qui est ici en question mais 6) la légitimité de l'État d'intervenir en matière religieuse.

Moi, Edner Saint-Amour, sociologue, Poète, Agent de recouvrement, citoyen canadien, résident de Montréal Québec, originaire de la très belle Ville de Hinche, capitale ou chef lieu du département du Centre, la ville patriotique du très fier et célèbre héros Charlemagne Peralte

La Savante et la militante
1) magie du style d'écriture:

2) maîtrise dans toute son emprise>> de ton champ de compétence ou de connaissance qu'est l'économie,

3) réalité indéniable, incontestable et incontestée

APPRECIATION
Par la magie de ton style d'écriture, a savoir :, qui dénote de ta part de ton champ de compétence ou de connaissance qu'est l'économie, je finis par apprécier la matière financière un peu plus un tout petit peu. Chose qui était auparavant déteste par le poète doublée d'un sociologue accentue d'un religieux pour ne pas dire un théologien.

Par la magie de ton style ou mieux par la manière pleine d'excellence d'exprimer votre matière financière >, je finis aussi par percevoir et voir un esprit géant, soit un savant qui possède et maîtrise sa matière. Don ou assiduité, en tout cas quelle que soit la forme que prend la réalité qui vous concerne, un fait ne demeure pas moins indéniable, incontestable et incontesté, tu es < un génie, un savant, un géant esprit> qui semble-t-il double d'une militante.

REMARQUE
En ce qui concerne mon appréciation de vos textes, de votre style magique, de votre manière excellente de t'exprimer, il n'y a rien à ajouter.

Sinon que de prendre garde que la militante ne tue la savante.

CONCLUSION
Sur ce je te laisse dans l'esprit que tu pourras te détendre avec les commentaires sur l'actualité politique québécoise a travers le texte > et surtout les poèmes qui suivent.

Rappelle avec le grand philosophe et savant Pascal < Quand l'esprit est trop tendu il faut le détendre>> laquelle phrase prononce par Pascal quand un ami le ridiculisait en le voyant jouer aux billes avec des enfants.

CROIRE ET CONNAÎTRE
À ne jamais confondre la différence
Entre la croyance et la connaissance
Entre ces deux mondes d'essence
Différence manifeste sa présence

Croire exige un objet sur quoi
Il faut fonder sa propre foi
Où l'exercice du culte assure ainsi la croyance
Qui se manifeste par des rituels en permanence

Aussi Sincère que fidèle à son objet de foi
Bête, homme, chose, morceau de bois ou croix
Toute religion se donne son propre objet sacré
Tremplin pour arrive au Divin ou à l'Éternité

Connaître suppose des connaissances
Acquises à partir de l'expérience
Dans le milieu grâce à l'observation
Où comme noble fruit de l'éducation

L'ensemble des connaissances ainsi acquises
Détermine un champ de savoir qu'on maîtrise
Qui favorise sur son propre milieu une emprise
Où la réussite reste promise malgré les crises

Connaître s'est s'ouvrir au monde, à l'univers
Se donner un vaste champ d'horizon, de repère
Se libérer de certaines limites naturelles apparentes
Pour devenir autonome, souverain maître de la tente

Pour connaître les choses dans leur manifestation
Il faut la curiosité, l'esprit critique, l'observation
Qui nous permet de repérer les faits de la réalité
Afin d'illustrer notre point de vue comme vérité

L'analyse critique qui se fonde sur les faits
Reste une clé qui à la chambre donne accès
Le passage de l'abstraction à la vraie réalité
Les idées générales émises doivent être illustrées

Parce que la foi sollicite l'attachement
Du même coup elle exige l'engagement
L'esprit doit s'unir à la chose dite sacrée
S'y adhérer en monopole d'exclusivité

Parce que la foi sollicite l'attachement
Du même coup elle exige l'engagement
L'esprit doit s'unir à la chose dite sacrée
S'y dévouer en monopole d'exclusivité

La foi se fixe sur ceci dans le déni de cela
De tout le reste qui entoure mis sous cadenas
Ceci est permis, soit la franchise au salut
Cela est interdit, péché qui nous a déchu

Bref si l'on veut être élu du paradis de l'Éternel
Pour hériter dans l'au-delà la vie éternelle
Il faut connaître les trucs sacrés sans interrogation
Simple question de foi pour échapper à la perdition

Par la foi tout criminologue est jugé criminel
Car elle accuse la connaissance de crime mortel
Mais par le Logos tout criminologue reste sage
En prévenant le crime, d'échapper à son ancrage

La foi identifie la connaissance à l'objet
Tout comme également la position au sujet
Si on parle de Satan, diable, mal ou de péché
On est pécheur contre le bien la vertu, la bonté

J'ai ma mère qui s'appelle Belamour Martine
Je serai à jamais à ma mère son fils légitime
Je peux parler de la mère de mon ami François
Sans l'adopter comme mère. Je dis ce que je vois

FOI ET ANTIFOI
La foi et l'antifoi ont toujours su produire des hommes engagés recourant au royaume des extrêmes pour se faire Rois et Princes de la démesure au sein de la balance sociale.

La foi des croyants religieux produit trop souvent des zélés, des prosélytes dont l'ardeur pousse à mettre la boucane dans la maison réduite en pur bordel.

L'antifoi des non croyants athée a trop souvent produit des bagarreurs dont l'idéologie de combat a su toujours mettre le feu dans la maison transformée en bordel.

La foi et l'antifoi ne demeurent pas moins deux sources constantes d'incendie, de bordel, d'orgie digne de Dionysos qu'incarnent les religieux et les athées à leurs manières différentes ou opposées qui luttent entre elles, s'entrechoquent continuellement.

Alors que faire?

Pour conjurer le mal dionysiaque, il faut apprendre a`comprendre plusieurs choses

1) L'analyse interne et à l'intérieur de chaque système, ce qui favorisera ipso facto la compréhension de chaque système de pensée et d'action, la maîtrise des processus de prises de décisions décisives et nécessaires au moment approprié grâce à une emprise solide sur l'environnement social dans le contexte de cohabitation, de coexistence pacifique dans laquelle s'inscrit le noble Esprit du vivre ensemble.

2) La phase d'analyse du système correspond à l'attitude objective, critique, impartiale, neutre.

Il s'agit de comprendre, de saisir par le Logos, l'esprit quelque chose comme phénomène tant son universalité que sa particularité.

Là il s'agit de comprendre et non d'apprécier
3) La phase de décision, la dimension politique, qui correspond à l'attitude décisionnelle ou positionnelle où une prise de décision s'impose dans la mouvance sociale pour guider ou orienter la société.

Il s'agit là d'apprécier et non de saisir.

Il s'agit d'apprécier, c'est-à-dire de prendre une position entre les deux ou plusieurs pôles qu'oscille la société.

Tout compte fait la vie n'est ni éternelle analyse ni éternelle décision, ni éternelle compréhension ni éternelle position.

Chaque chose en son temps.

Un temps pour analyser et comprendre.

Un autre temps pour apprécier et décider, se positionner.

Tâchons de rester au centre dans le logos, l'esprit, la compréhension selon l'idée que le criminologue par le Logos est sage alors que par la foi tout criminologue est criminel personnage alors que par l'antifoi tout criminologue est un libérateur mage

CREDO FIDÉISME
Parce qu'On vient d'un milieu original haïtien
Qui rapporte tout au centre de l'univers chrétien
Fondant sa foi exclusivement sur le sentiment
Et non sur la raison souveraine devant guider les gens

La poésie suspend donc d'être une édification
Pour devenir le couronnement d'une célébration
Qui se veut une inspiration intime sinon une expression
Reflétant l'état d'âme en tant que sentiment de l'émotion

On est très loin, à mille coudées du paysage de l'antiquité
Où la raison comme expression de la sagesse était cultivée
Toute une culture qui défrichait les méandres de l'expérience
Que l'homme devait soumettre à l'examen de la conscience

Au lieu de lyrisme, d'élégie d'une vibration émotive
Comme il se manifeste chez au sein du monde chrétien
La poésie de l'antiquité était plutôt de nature réflexive
Une lunette appréhende la vie passée en quête de directive

L'évolution amène la poésie sur la pente de la régression
À travers laquelle l'édification change en célébration
Une voix solennelle du sentiment, de l'émotion qui s'exprime
Que le chrétien tient au pic du sommet de l'échelle de l'estime

Le christianisme ramène la poésie à sa tendre enfance
Où l'innocence poétique prend l'allure d'excellence
Parce que la raison comme porte parole de la conscience
Par la connaissance est le vieux diable qui trahit l'innocence

Avec ou par la foi, le chrétien peut déplacer les montagnes
Alors il n'a besoin ni raison ni sagesse comme compagne
Le sentiment comme mentor peut nous guider, nous orienter
La raison reste un superflu, n'étant plus boussole de la destinée

Parce que l'Haïtien est un authentique produit de l'univers chrétien
Il définit la poésie comme expression fidèle du sentiment quotidien
Où tout don d'expression se rapporte à un vaste champ d'émotion
Dont le courant manifeste la plus grande ondulation ou vibration

Bref la poésie est vidée de sa riche valeur, de sa propre quintessence
Le chrétien la dépouille de la sagesse ayant le secret de l'expérience
Quand la poésie cesse d'être une fillette qui balbutie et s'amuse
Elle fait son voyage céleste pour devenir ange converti en muse

Parce que le chrétien fonde son univers de la foi
Sur le sentiment qui exprime la sympathie
Il répugne à la raison qui inspire l'empathie
Chez lui l'émotion est raine, le sentiment roi

Par sa foi fondée sur le sentiment exprimant la sympathie
Il dénie raison comme la sagesse qui exprime l'empathie
Considérée désormais comme un grand socle de collision
Où deux âmes pécheresses vont se perdre dans la collusion

Le sentiment comme manifestation solennelle de l'émotion
Récuse connaissance, sagesse, conscience et la raison
Par laquelle Satan le diable trompait Ève dans son innocence
Et le péché et la mort sont entrés sur le champ de l'existence

Pourtant s'il est juste que l'homme a été créé à l'image divine
Il porte en lui la sagesse par laquelle l'univers tire son origine
Et si bien l'homme est l'image de Dieu dont l'essence est amour
L'humanité restera un produit d'émotion et de raison pour toujours

ART PLUS
La modernité doit sa naissance, son émergence
Au droit à la liberté jouissance de la prévalence
Remplaçant la suprême divinité de la providence
Qui dirigeait destin humain et son train d'existence

La révolution américaine en prélude inaugure
Vers l'exploit de la démocratique aventure
tirant de l'abîme du néant, la souveraine existence
De la première nation conquérant son indépendance

Aussi par la prise spectaculaire et célèbre de la Bastille
La France reste la deuxième étoile qui pointe et scintille
Dans le monde de la souveraine liberté et existence
Où une nation nouvelle révendique son indépendance

La troisième révolution moderne qui célèbre sa victoire
Ne demeure pas moins Haïti, la remière république noire
Sous Toute Petite Île figurant parmi les Grandes Antilles
Au sein des nations géantes et sous le feu des projectiles

Malheureusement la bourgeoisie a fini par changer la donne
En s'octroyant après le droit absolu du statut de Patrone
Soit le maître exclusif gardant le monopole de la production
acculant le peuple au régime destructeur de la consommation

Ainsi le droit finit par céder la place au capital, à César, l'argent
Pour établir le régime arrogant et fastueux de prestige et de rang
Oui! Le sang cesse son règne de la Noblesse et de la domination
Mais le capital la continue par le biais du profit garant des millions

La prédiction présomptueuse moderne faillit dans sa promesse
Le rêve du paradis sur terre par l'accumlation de la richesse
Ne venait pas à sa réalisation vue l'infimité de ses prouesses
On rate l'Eldorado! L'Exploitation n'a jamais bonne presse

Après quoi, on impute le tort, le mal, le blame au Poète
Taxée de cigale libertaine dont les hymnes gâchent la fête
Qu'on accuse d'être responsable, à l'orgine de la paresse
En le condamnant comme auteur du crime de la détresse

Devant l'Économie qui lui attribue le statut de cendrillon
Il devient un moins que brimborion, la lie de la création
Certes les vers de la Poésie n'ont pas les pieds assez puissants
Pour se convertir en profit ou produit rentable aux marchands

Mais l'insulte accentué de ridicule de l'Économie
N'inportune point chez le poète la vague du dépit
Plus que le profit de l'argent qui le sous-estiment
Le poète s'assume, se valorise en aimant ses rimes

Même si la fortune manque, fait défaut à son existence
Lq poésie lui procure sérénité garantissant l'assurance
Il mène son existence en quête du bonheur dans la modération
Cette vie qui est pour le poète divine célébration et consellation

Dialectique
La loi de la contradiction repose sur la formule
Qui stipule partout que tout qui n'avance recule
Ou l'inverse, tout qui contient un début a une fin
La grande loi générale qui régit des vivants le destin

Si l'on suit le mouvement de la dialectique avec attention
Millions choses consacrées à la richesse de l'observation
La contradiction est partout même à travers la paille
La conscience est là pour voir que la vie est une lutte

Si l'on suit l'attraction dans la juste direction de sa motion
L'attention apportera enrichira la conscience d'observations
La contradiction inscrit, enregistre même la pomme qui chute
L'esprit est là pour voir, constater que l'existence est une lutte

La contradiction est là qui transforme la chapelle en bordel
Où l'âme en perdition se confie dans les bras de la Donzelle
La dialectique est là qui change l'aire de la vie en scène de lutte
Où certains montent en puissance alors que d'autres chutent

Il est de la nature que la plus chose a le plus funeste destin
Tout qui vit, naît, grandit et meurt! Tout début exige une fin
Par l'acte de naissance chacun vient chacun vient d'un berceau
Pour s'attirer par la mort dont la force nous accule au tombeau

Il est de la nature que toute imminiscence comporte sa déchéance
Il est dans la loi que l'existence contient le germe de sa déficience
La contradiction veut que tout qui s'imagine se termine
La dialectique exige que tout qui s'enracine se décline

Il est de la nature que les prémices ont leur extremis
Il est dans l'ordre que les délices comportent des vices
La contradiction ordonne que tout qui se préface s'efface
La dialectique exige que tout qui s'attache s'entache

Contradiction que tout germe
Contient aussi son propre terme
Dialectique que tout qui éclot
Arrive aussi au jour où il se clôt

Il est dans l'ordre que tout est élu
Soit un jour dans le temps déchu
Contradiction veut que la vitamine
Se contamine souvent de vermines
Il est dans la loi que tout qui s'émancipe
Arrivera un jour au temps où il se dissipe
Dialectique veut que tout qui s'épanouit
Arrive au jour dans le temps où il s'évanouit

La contradiction veut que tout qui s'embellit
Arrive au jour dans le temps où il se pâlit
La dialectique réclame que celui qui rit
Arrive au jour dans le temps où il gémit

Il est de la nature que la tombe
À tout devenir vital incombe
Il est du destin que tout incube
Comporte toujours son succube

Dialectique veut que toute incubation
Un jour touchera à sa terminaison
La contradiction exige que plénitude
N'aille sans un vieux jour de désuétude

La dialectique exige que tout débit
Comporte aussi son point de répit
La contradiction veut que tout repère
Connaisse aussi son propre calvaire

La nature veut que tout qui s'inaugure
Arrive au point du jour où il se clôture
La dialectique exige que tout qui se structure
Arrive au jour dans le temps où il se dénature

Il est de la nature que le corps qui s'immunise
Arrive au jour dans le temps où il tombe ne crise
La contradiction veut que tout éclosion
Comporte aussi son jour d'explosion

La contradiction demeure présente même dans la paille
La dialectique veut que la vie soit un champ de bataille
L'exclusion mutuelle fait la synthèse du mouvement
Qui amène la transformation à sa phase de changement

On a beau explorer les nuages de l'extraction
Pour tenter de trouver aux crises une solution
En se donnant un rêve venant du fond de la tête
Mais toujours survient la grève de la tempête

Dans l'exploit de l'aventure se dressent de héros
Qui finissent toujours par se défaire sous les assauts
L'homme qui monte à la cime est celui qui tombe
Éternelle histoire de lutte qui l'amène au à la tombe

On se nourrit de beaux rêves
Pour passer à travers la grève
Avec le grand espoir que pointera la trêve
Mais qui pointe avec un mandat qui s'achève

Il semble que le pic des hauteurs
Ne procure ni bonheur ni honneur
Sinon que le vertige souvent détracteur
Qui accule dans l'abîme des profondeurs

Les faits qui lisent dans la réalité
Illustrent de manière incontestée
Que l'unité de contradiction a son point critique
Qui s'inscrit dans la grande sphère de la dialectique

Le matérialisme est une patente réalité
Que nul esprit avisé ne peut ignorer
Mais son contraire reste l'idéalisme
Qui s'enchaîne dans le déterminisme

Si la base comme départ de toute société
Conduit à sa négation au point d'arrivée
Tout règne matérialiste finira dans l'idéalisme
Qui lui-même à son tour finira en matérialisme

La grande loi de la dialectique de la contradiction
Ainsi se conserve dans le jeu de la transformation
L'exclusion mutuelle de l'unité apporte le changement
La vie récuse l'inertie pour s'affirmer dans le mouvement

Avec l'âge dans le temps l'esprit humain apprend
Que tout Devenir se soumet à la loi du changement
Puisque tout dans l'univers est régi par le mouvement
Et la vie n'échappe pas à l'éternelle mouvance du temps

Si la permanence perçue dans l'univers
Demeure une réalité toute passagère
L'éternité ne revient à l'individu particulier
Mais à l'humanité qui garde sa pérennité

Tout homme en tant que charnel demeure mortel
Mais l'humanité comme collectif reste éternelle
Elle garde sa transcendance pérenne dans l'amour
Avec le jeu de naissance manifeste de chaque jour

L'espérance dans la vie éternelle dans l'au-delà
Est une prime de consolation pour le jour de trépas
Que l'imaginaire s'offre comme présent fantastique
Pour apaiser les sentiments d'angoisse qui nous habitent

L'eschatologie exige que tout début arrive à une fin
Tout qui vit, naît, grandit et meurt! Entropie du destin
Tout vivant qui vient d'un berceau doit avoir son tombeau
L'existence comblée de santé finira dans les fosses des maux

L'âge avance à grand pas qui nous accule à la vieillesse
Malgré la santé dans sa robustesse cultivée avec sagesse
Dans le temps la vie avance sans nul droit au recul
Le retrait de la vie au temps n'est pas une formule

La vie doit s'acheminer vers la mort toujours qui l'attire
L'au-delà vers lequel elle débarque à l'encontre des désirs
Dans l'étreinte funeste qui nous donne un mortel baiser
La tombe restera à jamais l'enceinte finale de la destinée

On peut se révolter contre le roi investi du pouvoir divin
Mais nul ne peut que la tombe couvre un jour son destin
La mort la plus redoutable des conquérants prédateurs
Ne croit ni au merci ni au messie! Nul salut salvateur!

Si la foi donne l'espérance dans la vie dans l'au-delà
Avant tout l'assurance de mise reste le jour du trépas
Un jour ou l'autre l'homme doit rendre l'âme qui s'expire
Il faut qu'il s'en aille, là où le c"ur plus jamais ne respire

Tout le monde doit s'inscrire à jamais dans le registre de l'au-delà
Après avoir terminé le cycle de sa vie qui s'abîme dans le trépas
L'homme doit faire le voyage qui réclame toujours un port d'arrivée
La tombe nous accueille toujours malgré l'espérance dans l'éternit

VIE HUMAINE
Tout ce qui bouge dans l'espace
Est une existence vivante qui passe
Loi à laquelle se soumet tout vivant
Qui doit finir ou périr dans le temps
2
Tout ce qui a un début doit avoir une fin
Loi à laquelle se soumet notre destin
Tout vient dans l'existence par un berceau
Mais doit finir sa carrière dans le tombeau
3
Profitez de ce que la vie contient de précieux
Jouissez, réjouissez-vous, soyez heureux
Cueillez votre bonheur dans le temps qui passe
Car il se tait toujours au jour où l'âme trépasse
4
La vie humaine se veut une existence complète
Qui exige l'amour du c"ur et la raison de la tête
Afin que l'entité parcourt le chemin de la destinée
Sans subir le choc de l'accident digne d'un raté
5
Sans l'un ou l'autre, nous manque quelque chose
Dans l'ordre de la création dont Dieu est la cause
Vivre d'émotion sans la lumière de l'esprit
Existence incomplète, se crée un vide dans la vie!
6
Sans l'un ou l'autre, nous manque quelque chose
Dans l'ordre de la création dont Dieu est la cause
Vivre de raison sans l'animation du c"ur
Existence incomplète, " lumière sans chaleur
7
Dans l'amour éclairé par la raison que la vie se décline
Constellation sans vibration serait une erreur divine
Mais Dieu reste le seul génie qui touche à la perfection
À L'homme de s'inscrire à l'ordre parfait de la création
8
Le créateur divin veut que le c"ur et l'esprit s'allient
Pour que la vie demeure dans la sphère de l'harmonie
L'Éternel exige que la raison et l'amour s'unissent
Pour que la vie reste en équilibre dans la bâtisse
9
Ah! Celui qui s'adonne à ne soigner que le c"ur
Sans entretenir l'esprit livré au caprice du temps
Se condamne à subir le supplice du sort vengeur
Dans la vie qui s'abîme dans le cumul des ans
10
Quand la boussole à l'attache forment un pont
Que la vie traverse sans heurt dans ses bonds
La constellation et la célébration deviennent magie
Entre eux, le c"ur et l'esprit se partagent l'harmonie
11
Quand la vie reste la voix exclusive de l'émotion
Nul être humain n'est maître en sa propre maison
Le déni de la raison par l'amour du c"ur
N'offre ni garantie ni assurance de la demeure
12
Quand la vie est la voix exclusive de la raison
Nul être humain n'est maître en sa propre maison
Le déni de l'émotion par la lumière de l'esprit
Dans la demeure ne garantit toujours le génie
13
Je sais qu'il est du monde du devenir des humains
Que tout ce qui a un début doit avoir une fin
Depuis la flore passant par la faune jusqu'à l'humanité
Tout qui vit: naît, grandit et meurt, la loi de la destinée
14
Telle est la loi naturelle aussi divine qu'est l'entropie
À laquelle règle générale se soumet le destin de la vie
Hélas! C'est l'entropie qui gouverne la destinée des vivants
Fugitive, la vie doit finir sa course dans la mouvance du temps
15
La vie ayant une masse qui s'agrandit dans l'espace
Tout en occupant un poids, une mesure, une place
S'inscrit dans le registre de la mouvance du temps
En terminant sa carrière au cycle cumulatif des ans
16
Tout ce qui bouge dans l'espace
Est une existence vivante qui passe
Loi à laquelle se soumet tout vivant
Qui doit finir ou périr dans le temps
17
Quand la boussole à l'attache forment un pont
Que la vie traverse sans heurt dans ses bonds
La constellation et la célébration deviennent magie
Entre eux, le c"ur et l'esprit se partagent l'harmonie
18
Frère! Quand tu mènes ta vie en célestes ombres
Tu peux t'assurer que tu vas la finir dans la tombe
Avant la fin du cycle que t'attribue le créateur divin
Pour terminer le voyage, la course folle du destin
19
Quand tu mènes ta vie toujours en retrait
Dans l'existence sans profiter de ses attraits
Assures-toi devant ton attitude d'indifférence
Que la moisson de ta vie sera le muet silence
20
Que le retrait recherche, vise une vie de chasteté
Qui t'accule à une fainéance guidant ta destinée
Le privilège du bonheur ne sera point de ta mise
Car l'absence te jettera dans une vie compromise
21
Si tu ne disposes pas d'attache qui te retient à la vie
Pour profiter de tout ce que l'existence te garantit
L'amour sera l'exilé qui s'éloignera de ton c"ur
Pour ne te laisser qu'un désert au lieu de bonheur
22
L'amour qui attache à la vie est chose précieuse
Qui dans la course du temps rend l'âme heureuse
Quand tu sais profiter de la vie dans ses attraits
Toujours en fonçant sans jamais se tenir en retrait
23
comme le temps dans sa mouvance la vie avance
Tu ne peux aller à contre courant de l'existence
En guise de réussite l'échec sera l'allié à ton côté
Qui t'ensorcellera d'amertume la destinée
24
Profites de ce que la vie contient de précieux
Détends toi, réjouis toi, sois heureux
Cueille ton bonheur dans le temps qui passe
Car il se tait toujours au jour où l'âme trépasse
25
La vie autant une constellation qu'une célébration
Dont la magie nous procure lumière, chaleur, potion
dans le temps qui passe se meut, cueille ton bonheur
pour enrichir en cultivant le jardin de ton c"ur
5 juin 2011

DÉSINTÉGRATION

La modernité qui s'inscrit dans le registre de la révolution
Dont les chapitres parlent de changement, de transformations
Et les pages de motion, mouvement, mutations, d'évolutions
Semble porter l'histoire à sa phase finale, ultime de conclusion

Dans son éternel mouvement la dialectique de l'unité de contraction
Veut que tout système porte en son sein le germe de sa destruction
Tout ce qui a un début doit nécessairement toucher à sa fin
Tout qui vit: naît, grandit et meurt, incluant plante et humain

Dans son éternel mouvement la dialectique de l'unité de contraction
Veut que tout système porte en son sein le germe de sa destruction
Tout ce qui a un début doit nécessairement toucher à sa fin
Tout qui vit: naît, grandit et meurt! " fatal et funeste destin!

Lugubre destin! Tout qui vient d'un berceau doit avoir son tombeau
L'au-delà attire le cycle de la vie qui s'expire par torture sur l'échafaud
La vie qui vibre, se meut, par le c"ur qui respire à chaque minute
Malgré l'amour doit un jour se chlore, toucher à son point de chute

Cette modernité dont les rames bougent, progressent, avancent
Semblent frapper par le vent contraire qui arrête bond et relance
À présent c'est l'ère du retro, du retrait, du recul, de la régression
Le grand match de l'existence vitale touche à son mode de récession

Le discours qui traitait le droit, la liberté, la tolérance, l'acceptation
N'est plus, il est mort! Nouveau discours annonçant de la régression!
L'aventure humaine marquée par l'esprit de conquête, de domination
Atteint sa phase d'obsession qui l'accule au comble de l'oppression

Dans ce monde qui vivre, se meut au rythme amer de l'exploitation
Cette humanité qui se meut sous les roulettes de la répression
Le bourreau de la force, de la dissuasion, persuasion, coercition
A fondé son usine qui produit des victimes chiffrées par millions

Dans la vie qui s'entraine dans la mouvance éternelle du temps
Dans les quatre points cardinaux de nos cinq vastes continents
Le destin dans son train semble nous apporter le funeste sort
Où l'on ne parle que de l'hécatombe, l'on ne compte que des morts

En Asie, le moyen Orient devient une grande forêt réduite en flamme
Partout c'est la révolte au point que tous parlent de Printemps arabe
En Europe malgré la démocratie la tolérance amène son propre drame
Partout c'est la révolte au point qu'on parle de printemps de la femme

Dans les quatre points cardinaux de nos cinq vastes continents
La bouche ne parle que de violence, d'agression, de crime, de sang
Tantôt le viol de la femme, Clitoris est victime de l'agression du Pénis
Tantôt le viol du droit humain, Dignité est victime de mille supplices

Malgré la révolution qui instaure le règne de la loi, de la démocratie
Où le droit des uns dans le respect du droit des autres guide la vie
Les mâles se comportent encore en phallocrates étalons et machos
Traitant les femelles comme des meubles, des numéros, un simple zéro

Dans l'inscription à l'amour où l'âme doit passer de la vie au trépas
Où la dialectique transforme les ébats en débat changé en combat
Les soldats en alerte se tiennent en poste sur le champ de bataille
À chaque attaque ses représailles, chaque agression sa riposte de taille

À chaque coup de machisme qui éjecte ses projectiles de cynisme
La femelle s'arme de sa résistance pour lancer son acerbe féminisme
Désormais le slogan de leurs protagonistes reste ni soumise ni pute
Contre le système machiste, la femelle lutte pour provoquer sa chute

Les machos comme étalons phallocrates parant leur image par la cravate
Ne peuvent plus continuer à harceler les femelles traitées en lots de patate
Ils doivent apprendre que la femme est la moitié partie membre de l'humanité
Qui repose sur le droit à l'égalité, comme le mâle mérite respect et dignit

ARGENT ET AMITIÉ
L'argent une expression de l'économie
Mais aussi une empreinte de l'existence
L'argent est une expression de la finance
Mais aussi une nécessité de la vie

Par la main du profit nous nous élevons en millions
Par la main de la probité nous nous élevons en gallons
Mais toujours un univers fragile, un monde de destruction
Le mouvement de la contradiction engendre toujours la division

Hier Tibobo et Beaufort se liguaient d'une cordiale amitié
Les portant à se partager et joie et peine en signe de fraternité
Du haut de leur solidarité invincible ils sont forts et dominent
En temps de satiété comme en moment de détresse de famine

ils viennent à peine de terminer le cycle de leur noble carrière
dans la même carrière professionnelle qui célébrait leur union
arrive le moment fatidique de se séparer: division de fiançailles
chacun son chemin en quête d'un boulot sur le marché du travail

Même carrière, même profession voire même excellence
Mais le destin n'accueille pas d'un même baisser de la chance
Beaufort trouve son premier boulot au sein d'une grande entreprise
Alors que Tibobo travaille pour l'État dans un poste qu'il maîtrise

Boum! Comme la bénédiction du profit reste du côté du secteur privé
Beaufort assiste à son ascension socio-économique en peu d'années
Le mouvement de l'argent maximise son revenu comme un champion
Il passe de salarié à l'investisseur, du monde riche comptant des millions

Tibobo compte encore sur le revenu du travail pour acheter des maisons
Beaufort mise sur le profit de son entreprise pour rentrer des millions
On n'est plus pareil! Différence veut qu'on ne soit pas du même acabit
Désormais Beaufort, fier rejette Tibobo n'étant plus considéré comme ami

Beaufort ne se souvient plus de la grande chaîne d'amitié d'antan
Lui qui voit en Tibobo simple employé honoré mais de peu d'argent
L'employé et l'investisseur ne sont pas pareils! Monde de distinction!
Où la différence de statut évident conduit ces deux âmes à la division

Dans un monde matérialiste où la fortune prime en restant légion
La valeur de l'homme ne se mesure en dignité mais en millions
Devant lesquels prestige s'éclipse, probité s'effrite, notoriété s'efface
Ainsi Beaufort trouve son ex-ami tellement minable même qu'il l'agace

Hélas! Rien n'est plus explosif qu'une fidèle et solide amitié trahie
Métamorphose veut que les amis se convertissent en irascibles ennemis
Qui se détestent au point qu'ils ne cherchent à sauver même pas l'apparence
L'animosité si hostile est telle qu'ils se livrent la guerre en permanence

Deux anciens amis fidèles d'autrefois convertis en ennemis jurés
Sont pires que des mercenaires, des monstres cruels déchaînés
Hélas! Ils se font la guerre à l'âme perdue, à tout vent en tout bois
Rien ne peut calmer horreur, refroidir fureur de leurs âmes en désarroi

Même quand ils son aux abois, au bout de la lassitude, de la fatigue
De la guerre, de la bataille ils se comportent en soldats prodigues
L'essentiel est de se faire valoir, prouver au monde que je suis le plus fort
Par les gallons ou le luxe de mes millions qui garantit mon grand confort

Ils sont devenus tellement trop accrochés à la terreur comme au sang
Qu'ils finissent par oublier l'amitié et le prestige, la valeur et le rang
L'essentiel est de se faire valoir, prouver au monde que je suis le plus fort
Par les gallons ou le luxe de mes millions qui garantit mon grand confort

Ah! Souvent dans la vie la rencontre de la misère et de la richesse
Peut se transformer en discorde ou collision apportant la détresse
Quand le choc de deux âmes acculées au culte des mercenaires
Qui s'emparent de leurs armes meurtrières pour se faire la guerre

La fortune force la main à tenir l'arme pour tuer un ami, un frère
En injectant dans l'âme humaine un monstre cruel ivre de la guerre
Le sentiment de l'égoïsme solidaire à l'esprit de domination
Voilà le cancer qui ronge l'âme des hommes et des nations

Après un dur labeur dans l'usine, marqué d'ouvrages écrasants
Où l'ouvrier au salaire de misère verse sa sueur et son sang
Arrive, vient enfin le week end, la fin la fin de la semaine
Il faut recharger l'énergie pour l'ouvrage de la semaine prochaine

En quête de détente, de défoulent il va dans une boite de nuit
Pour chasser la torture de la fatigue, mettre du plaisir dans sa vie
Ainsi va le train de la vie: se succèdent nuit de repos et jour de travail
La nuit sert au repos après que le jour eût fini de torturer les entrailles

Là dans club où, entre eux, tout le monde se connaît
On jase, échange, se fraternise, de l'amitié à tout rabais
Dans ce club, chacun passe inaperçu dans la filée de la grande foule
Des gens ordinaires vidant leurs triples tel un pigeon qui roucoule

Soudain arrive dans ce club de masse populaire une pompeuse vedette
Dont la présence somptueuse ébranle la salle d'un seul geste de la tête
L'odeur de son parfum embaumant remet toute l'assistance en transe
Elle vient exhiber son extravagance juste pour marquer la différence

De tout son corps s'est orne une parure somptueuse et onéreuse
Avec un sourire plein de présomption qu'atteste une âme heureuse
Au sein de ce monde rustre et populaire qui rame sur la galère
Dont le visage ne cache point les cicatrices de la misère

La différence saute aux yeux autant qu'elle agresse ces âmes ouvrières
L'exhibition rend le malaise passant de l'angoisse à la brute colère
Un homme de la salle dont la frénésie obsessive qui renverse la tête
Dégaine son revolver! Boum Bang! Tire à bout portant la vedette
Une mort cruelle! Cette vedette du monde de la riche classe
Hélas! au mauvais moment n'était pas à la bonne place
Sur l'expression provocante et riche de cette grande vedette
Ce monde solidaire entre eux lit une âme intruse malhonnête

La vedette était prise pour un c"ur traître sinon un espion
Qui vient troubler la fête! A cette hardiesse pas de pardon
Alors le fêtard emporte passe à la dialectique des armes
Par un seul boum bang la vedette expire, rend l'âme

La leçon de cette nuit infortune porteuse de malaise et détresse
Est quand la misère de la galère côtoie la fortune ou la richesse
L'identité des uns se ferme la ou la différence de l'autre s'étire
Un choc! Une collision! Incident! Accident! Une âme expire

La beauté est une mire qui fascine le c"ur des humains
Mais aussi elle peut agresser les c"urs des plus incertains
Surtout quand elle est ôte d'un être prétentieux et hautain
Devant lequel d'autres se sentent rabaisses au rang de vilains

L'histoire de deux amis et de la vedette prouve la triste réalité
Selon laquelle l'argent, la fortune, la richesse divise l'humanité
Au point même qu'elle peut recourir à des mesures meurtrières
Comme dit-on souvent l'argent demeure le nerf de la guerre
mercredi, 1er juin 2011

POST MORTEM
Selon un article paru dans le Journal Voir en date du 26 mai 2011, Josée Legault Parle de Post-Mortem en référence à la suite du déroulement des dernières élections fédérales et provinciales.

Le Titre «Le Post Mortem» choisi en dit long et beaucoup.

En effet, dans cet article, on peut lire:
I- Défaite électorale cuisante: 1) exercice souffrant 2) fuite en avant lui préférée 3) Noyade spectaculaire du Bloc dans les flots Orange du Tsunami NPD 4) Autopsie fouillée de sa mort est essentielle

II- Autopsie fouillée de sa mort est essentielle: 1) Le Bloc est la branche fédérale du mouvement souverainiste 2) Au PQ revient d'en faire l'analyse froide mais également aux intellectuels et universitaires 3) Se tromper de cible

III- Se tromper de cible: 1) sans une compréhension des causes de la chute du Bloc, il risque de répéter les mêmes et d'en payer le prix aux prochaines élections québécoises.

IV- Pauline Marois versus François Legault: 1) Nouvel adversaire aussi déterminé que Pauline à devenir premier ministre du Québec 2) plutôt de que faire le post mortem, on sent un PQ pressé de tourner la page 3) Pensée magique s'installe déjà pendant des attaques surprenantes, ils se trompent dangereusement de cible 4) un gouvernement de Harper, Majoritaire, un Jack Layton du NPD incapable d'être la nouvelle voix du Québec 5) Le choc de la pulvérisation du Bloc, tous vont réveiller les souverainistes

V- Mais Josée Legault se fait la question à savoir: Mais réveiller pour faire quoi?

1) Quand le PQ hésite de s'engager plus clairement dans la réalisation de son option!!! 3) cette même hésitation perdure depuis le dernier référendum a partout contribué à l'érosion de la pertinence du Bloc à Ottawa 4) alors Pauline Marois propose plutôt d'emprunter la voie de la confrontation avec Ottawa si elle prend le pouvoir, ce qui ferait comprendre aux Québécois encore une fois de plus, qu'il leur est impossible d'exister comme Nation dans ce pays 5) Ainsi, le 24 Mai 2011, devant la chambre de commerce de Québec, elle décrivait son approche: 1) quand les Québécois réalisent que le statut du Québec au sein du Canada retient l'élan que nous voulons nous donner, nous serons prêts, je crois, moi, à faire du Québec un pays 6) Donc, selon Josée, plus désormais de s'engager à une promotion active de son option, le PQ chercherait à récréer l'effet de rejet de l'échec de Meech en 1990 mais en pièces détachées.

VI- Prédiction selon Josée Legault 1) Le nouveau françois Legault converti en post-Nationalisme présentera alors le PQ comme un «vieux parti» prisonnier de ses « vieilles chicanes 2) d'autres le répéteront avec lui. Et pourtant...

relire du Pierre Bourgault replacerait le tout dans une perspective politique et historique nettement plus enlevante, à savoir pour reprendre un discours prononcé en 1961 et cité par Jean François Nadeau dans sa magnifique biographie de Bourgault-que «l'Indépendance se choisit non par la faute du Canada, mais par un «Sentiment de dignité».

Et le grand communicateur qu'il était d'ajouter :« sachez donc une fois pour toutes que l'attitude du Canada anglais, hostile au aimable, indifférente ou généreuse, ne changera absolument rien à notre volonté d'être maîtres chez nous.

VII- Bref refaire le tour du même jardin du rejet manque d'imagination 1) d'autant plus que diverses initiatives au ton plus positif montent de la société civile.

Un nouveau réseau «cap sur l'indépendance» en est un exemple.

Un autre en est ce petit bijou de recueil de textes signé par douze jeunes: « j'aurais voté oui, mais j'étais trop petit», paru chez Editas.

2) on le voit donc, le refus d'un vrai post mortem affecte le jugement.

Une preuve en est cette attaque aussi étonnante que virtuelle du nouveau président du PQ, Raymond Archambault, comme Amir Khadir.

Et ce, pour le simple péché d'avoir des sympathies connues pour le NPD 3) Dans le Devoir, M. Archambault s'est pris durement à M. Khadir tout en prévenant d'avance que «voter pour Québec solidaire ferait réélire Jean Charest».

C'est ce qu'on appelle se tromper royalement de cible.

4) Le PQ attaque le seul député souverainiste non péquiste, mais ose à peine critiquer son véritable adversaire François Legault.

À chacune de ses sorties, le PQ l'invite naïvement à rentrer au bercail et ne répète que les «idées» de Legault, même les plus conservatrices et/ou les moins bien documentées, sont pareilles aux leurs.

Ce drôle de choix de s'aligner plutôt que de se distinguer-hormis la confrontation avec Otawa-aide sûrement à comprendre pourquoi M. Archambault s'est donné la peine de déclarer que «l'avenir du Québec n'est ni à gauche ni à droite 5) Ah bon! Le texte mal avisé de M. Archambault lui a valu d'ailleurs une réponse cinglante.

Dans le Devoir, une lectrice observait que ce genre de rhétorique «chancelante» du PQ est justement ce «qui a conduit à la nécessité de QS à sa gauche et à la tentation de Legault à sa droite».

Si les dirigeants souverainistes prenaient le temps de se livrer à une véritable analyse de la chute du Bloc et de l'arrivée de Legault, peut être finirait-il par arriver à une conclusion semblable...

Qui sait
Notes de l'auteur: les lecteurs trouveront mes analyses post électorales dans mes trois dernières chroniques et sur mon blogue à
VOIR.CA. Réagissez sur le blogue de Josée Legault à Voir. ca

SUPERFICIES ET POPULATION: CANADA ET QUÉBEC ET LE MONDE
Canada Chine USA Brésil
9975000 km2 9600000 9364000 85120000
29800000hab 1234300000 281421906 164400000

Russie Australie Antarctique
17075000 7700000 130000000
147200000

Alaska Colombie Égypte Éthiopie Indonésie Angola
1530000 1140000 1000000 1100000 1900000 1246700
550043

Inde Arabie saoudite Argentine Algérie Congo
3268000 2150000 2780000 2380000 2345000

Antilles France New-York Haiti Quebec
240000 549000 128402 27750 1540680
40.000.000 60186184 18976457 7300.000 6895963

Rapport des pays en fonction du Québec

Russie/Québec= 11,2 Canada/Québec=6,5 Chine/Québec=6,3

USA/Québec=6,1 Brésil/Québec=5,7 Australie/Québec=5

Inde/Québec=2,1 Argentine/Québec=1,8 Algérie/Québec=1,6

Congo/Québec=1,5 Arabie Sa../Québec=1,4

Québec/France=3 Québec/Antilles=6,5 Québec/Haïti=55

Les pays tels que: Afrique du Sud, Indonésie, Niger, Angola, Éthiopie, Colombie, Égypte, Alaska sont environs égaux à Québec car ils sont dans Un Million de kilomètres carrés environs comme le Québec

CONCRÉTISER LE CONCEPT DE NATION QUÉBÉCOISE
Selon un article paru dans le Journal de Montréal en date 29 mai 2011, Jack Layton se propose de concrétiser le concept de Nation Québécoise, malgré les risques que cela comporte insiste-il. Cette déclaration devait avoir un certain lien avec l'article de Josée Legault implicitement ou explicitement

I-
1) Il met la barre haute en promettant de grandes choses
2) Il commence par la concrétisation du concept de la Nation Québécoise
3) Il veut maintenir le poids politique du Québec à la chambre des communes
4) Il veut la réalisation de ses promesses électorales

II- Il travaille pour répondre aux attentes
1) en revenant sur la nécessité de la langue de travail en Français au Québec au sein des organisations qui relèvent du code canadien du travail et sur l'obligation d'avoir des juges bilingues à la cour suprême du Canada

III- Malgré les risques à promettre de grandes aux Québécois, Le NPD remporte certaines victoires
1) Ottawa accepte de verser 2,2 milliards $ au Québec afin de régler le dossier de l'harmonisation de la TPS grâce aux Néo-Démocrates ou NPD.
2) Il plaide en faveur de l'ajout d'un siège ou deux de plus pour le Québec aux communes.

3) Jack Layton est content, se réjouit que le gouvernement canadien s'engage à compenser le Québec pour l'harmonisation de la TPS devant une foule délirante de 200 militants
4) Un dossier que Thomas Mulcair a défendu avec vigueur et que NPD obtient gain de cause pour le Québec.

En tant qu'immigrant reçu au Québec, devenant citoyen canadien, il m'est difficile comme tout autre immigrant sur de se prononcer sur le Rêve ou la Volonté des Québécois de devenir une Nation souveraine.

Nul immigrant reçu adoptant la citoyenneté canadienne ayant un passeport valide mentionnant que ce celui-ci est la propriété du gouvernement canadien, ne peut se prononcer en faveur de la souveraineté du Québec sans courir le risque, éventuellement dangereux, de trahir le Canada, ou mieux sans se faire traiter de traîtres.

Mais avec beaucoup de retenue qui m'est dû, comme le canada une Démocratie pluraliste reconnaissante la liberté des croyances, des opinions et de la libre expression, je prends le risque de vous soumettre mon opinion pouvant être considérée aussi comme une réflexion pour ne pas dire une analyse.

À mon avis le Québec se laisse prendre au jeu ou au juron capitaliste bourgeois fomenté de toutes pièces surtout par les droites canadienne et québécoise pour berner les âmes tranquilles des québécois et québécoises vivant comme des agneaux à la merci du grand Berger capitaliste au sein du Grand et vaste Canada.

Hélas! Il se laisse prendre à ce piège parce que le berger capitaliste astucieux lui fait croire qu'il est en fait une Nation.

Hélas! Comment être une Nation?

Une assertion malicieuse agissant comme un opium pour mieux endormir le Québec qui, effectivement mord à l'hameçon. Si dans les faits réels Québec est une Nation réelle, elle est égale au Canada.

Et si elle est égale, son poids politique lui permettra merveilleusement de s'intégrer dans la confédération Canadienne avec des marches de man"uvre au niveau des décisions politiques équivalentes à celles du Canada.

Alors si l'égalité favorise l'intégration, il faut oublier toute perspective et alternative souverainiste.

L'égalité qui assure l'intégration du Québec au sein de la Fédération canadienne ne demeure pas moins un pacte implicite ou explicite qui signe l'arrêt de mort du Grand Rêve de la Souveraineté du Québec.

S'enterrant dans cette logique, à mon sens, le Québec se comporte comme une classe sociale dominée au sein du Canada, et non comme une Race blanche comme le Canada formant un peuple à part entière par diffétiation au Canada anglais.

En effet, selon toute évidence, une collectivité qui, en raison de sa langue distincte (Français) des canadiens (Anglais), de la proportion de sa population établie sur une aire géographique déterminée ayant une religion distincte, une culture distincte, forme pour ainsi dire un peuple à part entière, distinct mais dominé par le Canada.

L'idée de peuple à part entière en ce qui concerne le Québec, est bien coulée dans le béton. Mais celle de la Nation, pas sûre! Plutôt Une classe sociale dominée qui lutte pour son intégration sociale, politique et économique au sein de l'appareil d'État et à l'intérieur du système du système. Mais s'il s'agit d'une race constituant déjà un peuple dominé, sa lutte ne doit pas ou jamais viser l'intégration au sein du système dominant.

Car toute lutte à l'intérieur du système ne peut que bloquer la marche vers la réalisation du grand rêve de la liberté, de la libération, de la souveraineté de ce peuple.

Mais hélas! C'est fait. Le Québec mordant à l'hameçon est pris au piège, Il se considère comme, se prend pour l'égal du Canada.

Il se considère comme Une Nation.

Il se prend pour une Nation.

Erreur! Si on est une Nation, on ne peut plus nourrir le rêve de devenir une Nation.

Absurde, non! Si le Québec constitue de fait une Nation, ipso facto, il peut avoir toutes les raisons du monde de vouloir lutter pour sa souveraineté, sa libération, sa souveraineté.

Comment résoudre cette équation?

La solution est simple.

Ou bien le Québec se considère comme Une Nation occupée de plus plusieurs siècles à la manière actuelle du Pays d'Haïti, et revendiquer la souveraineté comme une campagne de désoccupation du pays. Ça a du sens même mais le terme «Occupation peut sonner mal dans l'oreille des Québécois.

Ou bien il se considère comme Nation à part entière avec la nécessité de s'intégrer au sein de la fédération canadienne en caressant l'illusion de la souveraineté qui ne viendra jamais.

Car aucun homme heureux dans sa maison pensera à quitter cette maison.

Si on est bien dans sa peau, on n'a aucun motif de lutter contre quelque chose.

À la rigueur, on peut faire la promotion pour une cause favorable à un mieux être, au sein de la confédération canadienne, mais toujours est-il qu'elle se diffère d'une lutte contre la fédération du Canada et pour la souveraineté du Québec. Si on est rassasié, on a le ventre plein, on n'a pas envie de manger et on ne mange.

Ce serait ridicule! On mange parce qu'on a faim. C'est pourquoi je dis que la politique d'intégration visant l'égalité du Québec au Canada constitue un suicide pour la souveraineté, sinon un poison qui tue son rêve et décourage tout moyen de sa libération.

Donc un homicide politique!

Québec est un Peuple à part entière et Non une Nation
Le Québec est un Peuple à part entière parce qu'il constitue une race ayant: 1) Une langue 2) Une culture ou une identité propre 3) une population appréciable en nombre ou effectif qui 4) s'établit sur une aire géographique bien déterminée et bien délimitée 5) comportant des ressources naturelles très grandes comme des ressources humaines très compétentes.

Bref le Québec est un peuple en voie de devenir Une Nation parce qu'il caresse le rêve de conquérir sa souveraineté.

Du jour qu'il parviendra à s'emparer de sa souveraineté, quels que soient les moyens envisagés, c'est alors qu'il deviendra véritablement une Nation à part entière parce que peuple jouira désormais de sa pleine souveraineté, en sa propre main ou possession Il détiendra la souveraineté qui lui permettra de décider politiquement et économiquement comme socialement par et pour lui même selon son bon plaisir, ses désirs ou selon que bon lui semble.

Le Québec parviendra à la souveraineté du jour où il finira par saisir le contexte de contradictions ou les aspects contradictoires qui l'opposent au reste du Canada anglais ou à la Fédération canadienne.

Ce jour là il aura le courage d'engager délibérément la lutte avec toute sa force et détermination pour pousser l'identité au point maximum ou critique où de l'exclusion mutuelle des deux identités contraires Naîtra enfin la Nouvelle Nation Québécoise tant souhaitée, tant rêvée depuis que le PQ s'empara du pouvoir, qui remplacera l'ancien peuple dominé.

Parfois la réalité semble trop dure ou amère pour être digérée, alors le Québec préfère de la dorer d'une couche d'illusion pour mieux l'accepter et la faire accepter par le peuple ou la population.

Mais quand le PEUPLE DU QUÉBEC aura le courage de reconnaître la réalité telle qu'elle est sans préjugé ni complexe et d'assumer son rêve de libération et son rôle de libérateur à la conquête de la souveraineté du Québec comme ça se doit. Condition sine qua non à la volonté d'entreprendre des actions concrète et compatible avec la souveraineté pour gagner la lutte finale de la libération

Québécois, vous voulez, que le Québec soit souverain ou indépendant! Alors mettez en tête quatre choses ou phrases que vous devez reprendre en continuelles répétitions: 1) Le Devenir ou En devenir 2) La réalité telle qu'elle est 3) Assumer son rêve comme ça se doit 4) Condition sine qua non à la libération
Si vous exprimez ainsi la réalité selon cette logique, posez vous la question de Lénine, devant la domination du Québec par le Canada, à savoir Que Faire?

ou encore avec Mao Tse Doung
1) Résister?

2) Capituler?

3) Balancer entre les deux solutions?.

À vous la balle, à vous de jouer, à vous de choisir, à vous de répondre à cette question.

Quand le peuple Québécois manifeste sa volonté bien déterminée pour accéder à la souveraineté du Québec qui sera désormais un pays Indépendant ou souverain, nul ne peut pourra résister à son courage et à sa force.

Comme disait Mao Tse Doung: tous les empires même les puissants et les mieux protégés du monde par des murailles solides sont faillibles, donc ne sont pas invincibles.

Par contre mais seul le mur du Peuple animé de sa pleine volonté et détermination reste invincible ou indestructible.

REPLY to this message

 

< Previous | Home | Next >